"C'était le chaos, la rage et la colère" : les correspondants français aux Etats-Unis racontent comment la mort de George Floyd a embrasé le pays

Margaux Duguet

Il parle vite, encore sous le coup de l'adrénaline, mais aussi de la fatigue. Philippe Corbé, correspondant de RTL aux Etats-Unis depuis cinq ans, n'a dormi qu'une heure la nuit dernière. Dans le train qui file vers New York, celui qui vient d'arpenter les rues de Minneapolis et de Washington a du mal à croire à cette actualité qui n'en finit plus de s'emballer. "Depuis le 1er janvier, on a eu un procès en destitution – le troisième pour un président américain –, la plus grave crise sanitaire depuis un siècle, la plus grave crise économique et sociale depuis la Grande Dépression avec 40 millions de chômeurs supplémentaires, et maintenant les plus graves émeutes depuis 1968. Et il reste cinq mois avant la présidentielle", soupire-t-il.

"Vous vous souvenez quand on se passionnait pour les débats des primaires démocrates il y a encore quelques semaines ? On dirait que c'était il y a un siècle, c'est un peu vertigineux", mesure Gregory Philipps. Le correspondant de Radio France à Washington est revenu en urgence d'un reportage en Arizona pour découvrir une capitale américaine bouleversée.

La crise du Covid-19 n'est pas encore terminée mais, déjà, elle est reléguée outre-Atlantique au second plan par les (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi