"C'était un cauchemar" : la patineuse Sarah Abitbol accuse son entraîneur de viol et d'agressions sexuelles au début des années 1990

franceinfo

"C'était un cauchemar", témoigne jeudi 30 janvier sur France Inter la patineuse Sarah Abitbol, qui accuse son ancien entraîneur Gilles Beyer de viol et d'agressions sexuelles entre 1990 et 1992, alors qu'elle avait 15 à 17 ans. "J'étais une jeune fille pleine d'ambitions dans le patinage (…) et ce qu'il a fait au plus profond de mon corps, c'est terrible et c'est encore terrible aujourd'hui", explique-t-elle à la veille de la sortie de son livre témoignage Un si long silence (Plon), dans lequel Gilles Beyer est appelé "Monsieur O."

"Je me suis terré dans le silence"

Au micro de France Inter, Sarah Abitbol, dix fois championne de France et médaillée de bronze aux championnats du monde en couples en 2000, raconte avoir ressenti à l'époque de "la honte" et de "la peur". "Comment expliquer à mes parents ? Je ne pouvais même pas y penser. Comment expliquer une chose pareille, une chose si horrible, si dégoûtante ? Ça m'était impossible. Je me suis terrée dans ce silence avec mon mal-être, et j'espérais une chose : que ça ne recommence pas."

"Personne n'ose rien dire", ajoute-t-elle, racontant "l'emprise" de "Monsieur O". "Vous l'écoutez, vous l'admirez, donc pour vous, ça vous paraît... normal".

>> Violences sexuelles dans le sport : des "témoignages quasi quotidiens" déplore une association de victimes

Durant un stage de 8 semaines, en 1990, à (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi