C'était bien, c'était chouette, le sport, avant…

Par Florent Barraco
·1 min de lecture
Paris-Dakar édition 2000.
Paris-Dakar édition 2000.

Il fut un temps où le sport procurait de l'émotion. Où l'exploit des champions était sublimé par les hourras de la foule et les encouragements des supporteurs. Le Covid a balayé tout cela, et pour maintenir une ambiance (factice), une bande-son accompagne les rencontres. Fake noise. C'est avec une certaine mélancolie que l'on feuillette les pages de Sport émotion. Laurent Luyat, M. événements sports de France Télévisions, a choisi 97 clichés emblématiques ou méconnus qui mettent en valeur les exploits et les déconvenues des athlètes, mégastars ou outsiders.

« Le geste unique d'un sportif, le regard complice d'une athlète, l'attitude singulière d'un collectif capté par l'inspiration du photographe sont tout aussi forts qu'une image qui défile en direct ou une voix qui vibre », écrit le journaliste dans son introduction. Parmi les photos inspirantes, on soulignera le service éclairant de Roger Federer à l'Open d'Australie (p. 62), les nuées de poussière quand le Paris-Dakar était encore le Paris-Dakar (p. 84), la détresse d'un coureur du Paris-Roubaix (p. 122), l'engagement des rugbywomen (p. 168) ou enfin le dos majestueux de Michel Platini (p. 118). La force des photos permet instantanément de se replonger dans ces moments de nos vies ou d'aller découvrir ceux qu'on a ratés (merci YouTube).

À défaut de vibrer dans les stades ? on commence fortement à s'inquiéter pour les JO de l'an prochain ? ou de reproduire les gestes sur un terrain, voici un livre à offri [...] Lire la suite