César Wagner (France 2) Gil Alma : "L’ambiguïté persiste avec Arthur"

·1 min de lecture

Votre personnage semble gagner encore en profondeur, non ?

Gil Alma : Oui, il faut creuser et avancer pour ne pas lasser le public. D’où cette enquête dans laquelle ses cousines sont impliquées et où sa sensibilité va être exacerbée.

On sent effectivement un homme très attaché à sa famille…

À commencer par sa maman (Fanny Cottençon, ndlr), maire de la ville. Ce n’est pas clairement exprimé, mais je pense qu’il souffre d’un manque d’amour de sa part, celle-ci ayant été déçue que son fils n’entre pas, comme elle, en politique.

Hypocondriaque, Wagner s’inquiète aussi beaucoup pour elle…

Il projette ses angoisses de maladie sur les autres. C’est sans doute sa manière à lui de montrer qu’il l’aime.

À lire également

César Wagner (France 2) Caterina Murino : "On s’est aussi beaucoup amusés avec Gil Alma"

À propos, où en est-il, côté cœur ?

L’ambiguïté persiste avec Arthur (Amaury de Crayencour). Ce médecin du travail a explicitement ouvert la porte, et César ne l’a pas totalement claquée. Disons qu’il la "fermouille". De l’autre côté, Élise (Oli Côte), la légiste, reste toujours une possibilité. Ce garçon ne sait pas trop ce qu’il veut…

La sui... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles