César Wagner (France 2) Caterina Murino : "On s’est aussi beaucoup amusés avec Gil Alma"

·1 min de lecture

Nombre de vos rôles passés étaient sur le registre de la séduction. Est-ce aussi le cas pour celui de Flora Salvi ?

Caterina Murino : Ce n’est pas comme ça que j’ai travaillé ce personnage, en tout cas. C’est une femme avant tout passionnée par son métier, pleinement impliquée dans une enquête renvoyant à des faits survenus pendant la Seconde Guerre mondiale. Loin de l’image que l’on se fait d’un prof d’histoire militaire, elle n’est pourtant pas dans la séduction, portant des lunettes et des vêtements assez neutres. Pas vraiment femme fatale, même si un personnage de la série tombe sous son charme…

Et vous, par quoi avez-vous été séduite sur ce tournage ?

La ville de Strasbourg, que je ne connaissais pas. Notamment l’université et le fort où l’on a tourné (le fort Frère, anciennement appelé le fort Grossherzog von Baden, ndlr). Cela nous a replongés dans une période noire de l’Histoire, avec les nazis. Mais cela m’a aussi permis d’apprendre des choses. C’est l’une des forces de cette série : distribuer des petites pilules de culture, tout en distrayant le téléspectateur. On s’est aussi beaucoup amusés avec Gil Alma (César Wagner) et les autres acteurs de la bande. On avait parfois l’impression d’être dans Scoubidou ou Indiana Jones, à la recherche d’indices dans des sous-sols lugubres.

À lire également

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles