César : un triomphe pour Albert Dupontel et « Adieu les cons »

Le Point.fr (avec AFP)
·1 min de lecture
Le film d'Albert Dupontel a été récompensé de sept prix. 
Le film d'Albert Dupontel a été récompensé de sept prix.

C'est une édition bien particulière des César qui s'est ouverte vendredi 12 mars au soir dans l'écrin mythique de l'Olympia. Un an après une cérémonie tumultueuse marquée par la polémique Polanski, cette 46e édition était placée sous le sceau de la pandémie et de la colère qu'elle véhicule dans le monde de la culture.

Et le grand vainqueur de cette soirée se nomme Albert Dupontel. Pour son film Adieu les cons, le réalisateur, absent de la cérémonie, a reçu pas moins de sept césars, et pas des moindres : ceux du meilleur film, du meilleur réalisateur, du meilleur second rôle, du meilleur scénario original, de la meilleure photo, des meilleurs décors ainsi que le césar des lycéens.

« Laissez-nous assouvir notre soif de sens ou de non-sens »

Laure Calamy, révélée dans la série Dix pour cent, a quant à elle remporté le césar de la meilleure actrice pour son rôle de randonneuse amoureuse dans Antoinette dans les Cévennes de Caroline Vignal. « Laissez-nous assouvir notre soif de sens ou de non-sens, laissez-nous nous exiler dans nos imaginaires, entendre ce qui fait de nous des êtres humains », a-t-elle déclaré, en référence à la fermeture des lieux culturels, en recevant son césar.

À LIRE AUSSICésar : le Splendid invité « l'année où il n'y a personne », s'émeut Christian Clavier

Sami Bouajila a remporté à 54 ans le césar du meilleur acteur pour Un fils de Mehdi Barsaoui, où il joue le rôle d'un père déchiré. « J'ai souvent l'impression que les rôles nous choisi [...] Lire la suite