César 2021 : Roselyne Bachelot, en coulisses, n’a pas « digéré » les attaques contre elle

·1 min de lecture

Les sièges de l’Olympia n’étant cette année réservés qu’aux nommés de la 46e édition des César pour cause de crise sanitaire, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot n’a pas pu prendre part au public de la cérémonie diffusée sur Canal +. Mais elle y était pourtant omniprésente. « Présente en loges », selon Le Parisien, elle n’aurait pas apprécié les attaques à son sujet. D’emblée, dès son discours d’ouverture, Marina Foïs ne l’a pas ménagée. « Comme ça tue surtout les vieux, on a enfermé les jeunes et fermé les cinémas, les théâtres, les musées et interdit les concerts pour ouvrir les églises, car on est un pays laïc », a lancé la maîtresse de cérémonie, avant de s’en prendre plus personnellement à Roselyne Bachelot. « Soyons justes, le gouvernement n'a pas rien fait, il y a des aides et la ministre non plus n'a pas rien fait. Madame Bachelot vous sortez un livre, 'Ma vie en rose', vendu sur Amazon, 18 euros, dans lequel vous donnez votre recette de pâtes au gorgonzola », a-t-elle poursuivi avec beaucoup d’ironie. « Une blague que la ministre n'a pas forcément digérée », révèle Le Parisien.

Elle aurait aussi été agacée d’avoir été ramenée à son métier de pharmacienne. Mais savoir que la ministre était en coulisses n’a pas arrêté Marina Foïs, bien au contraire. « Vous avez vraiment les petits trucs pour trouver un réconfort pour traverser les crises, c'est réconfortant le gorgonzola merci pour ça. Mais chez Laurent Delahousse, vous dites : 'Le gorgonzola, ça se râpe très bien', (...)

Lire la suite sur le site de GALA

César 2021 : qui est Sami Bouajila, tout juste sacré Meilleur Acteur ?
Meghan Markle encore décriée : ce prince qui ne l'épargne pas
Isabelle Balkany loin des polémiques : elle a été "piquée" et est en mode "Astra Zénitude totale"
"Maman, ils veulent te tuer" : Marlène Schiappa revient sur cette nuit qui a traumatisé ses filles
Jean Castex catégorique : pas question "d'envoyer du poison" à ses concitoyens