César 2021 : fumigènes sur le tapis rouge, Adèle Haenel qui quitte la salle, Florence Foresti "écoeurée", retour sur la soirée cauchemar de 2020

·1 min de lecture

Une soirée inoubliable... mais pas forcément pour les bonnes raisons ! Une chose est sûre, ce vendredi 28 février 2020 aura marqué à jamais le cinéma français. Une cérémonie des César polémique comme jamais auparavant, dont "la grande famille" du septième art mais aussi le grand public n'oublieront pas de sitôt les images chocs. Flashback...

Tout a commencé fin janvier 2020, avec les douze nominations accordés au J'accuse de Roman Polanski, réalisateur visé par plusieurs accusations de viol. La suite fait déjà partie de l'histoire, à commencer par la démission en bloc des membres de l'Académie des César à quelques jours de la cérémonie. La tension monte petit à petit, pour culminer ce 28 février. Dès le début de la soirée, des associations féministes manifestent Place des Ternes, non loin de la salle Pleyel où doit se tenir la cérémonie, puis tentent de forcer le passage sur le tapis rouge. L'entrée des César envahit de fumigènes, l'image est saisissante ! Dès le début de la cérémonie, Florence Foresti, maîtresse de cérémonie, tente d'évacuer la pression en étrillant Roman Polanski, comparé au nain Atchoum ! La suite de la soirée se déroule sous tension, chaque récompense accordée à J'accuse (trois au total) créant une certaine crispation. Jusqu'au point de non retour...

L'avant-dernière récompense de la - longue - soirée concerne le meilleur réalisateur, et concentre toutes les attentions. Pour certains, si Roman Polanski gagne, c'est l'homme qui est récompensé, et non plus son (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

La Fille au bracelet (Canal Plus) : le film est-il inspiré d'une histoire vraie ?
César 2021 : le souvenir cocasse d'Antoine de Caunes sur la montée sur scène… d'un immense phoque !
Lady Gaga méconnaissable sur la première photo du biopic Gucci de Ridley Scott : les internautes s'en donnent à coeur joie !
Sentinelle : c'est quoi ce film d'action français qui cartonne sur Netflix ?
Roschdy Zem évoque son rapport très spécial à son corps : "j'avais la volonté de le martyriser"