César 2021 : y aura t-il du public dans la salle de l'Olympia ?

·1 min de lecture

La pression monte, à quelques heures de la 46ème édition des César. Cette cérémonie est attendue au tournant après le scandale Polanski l'an dernier et les critiques sur le fonctionnement de l'Académie, ayant abouti à la démission du président Alain Terzian. Une nouvelle direction a été nommée autour de Véronique Cayla, l'ancienne patronne du CNC, et de Eric Toledano, l'un des deux réalisateurs d'Intouchables. Et une nouvelle Académie a été votée, selon une stricte règle paritaire et avec plus de transparence que l'ancienne assemblée. Désormais, c'est à Marina Foïs de jouer : l'ex-Robin des Bois est la maîtresse de cérémonie de cette soirée, avec la lourde tâche de succéder à Florence Foresti. La comédienne de Papa ou maman pourra compter sur son partenaire du film, Laurent Lafitte et sur Blanche Gardin, qui se partagent la tâche d'écrire des sketches et des blagues qu'on espère corrosives. Roschdy Zem est le président de cette 46ème édition tandis que Benjamin Biolay est lui chargé de l'accompagnement musical de la soirée.

Cette édition pas comme les autres risque bien sûr de souffrir de la situation sanitaire. De nombreux films nommés comme Adieu les cons, ADN ou Antoinette dans les Cévennes ont vu leur carrière en salles stoppées net par le deuxième confinement, décrétée le 30 octobre dernier. Beaucoup de Français n'ont donc pas eu le temps de découvrir ces films sur grand écran, même si, pour certains d'entre eux, ils sont déjà disponibles en VOD ou DVD. La crise actuelle pèse (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Yes Day (Netflix) : Jennifer Garner a réellement expérimenté la journée du oui avec ses trois enfants !
Mort de Jean-Loup Dabadie : sa fille accuse la femme de l'auteur de lui avoir caché les problèmes de santé de son père
Speed (Disney+) : pourquoi ce film culte a eu du mal à voir le jour
César 2021 : assistance réduite, tests obligatoires, cocktail (ou pas)... A quoi va ressembler la cérémonie ?
Frantz (Arte) : pourquoi il faut voir ce beau mélodrame de François Ozon