Polanski primé, départ d'Adèle Haenel, discours d'Aïssa Maïga... récit d'une 45e cérémonie des César orageuse

Jacky Bornet, Agence AFP

L'affaire Polanski, le discours pour la diversité dans le cinéma français d'Aïssa Maïga, la sortie furieuse d'Adèle Haenel après l'attribution du César de la meilleure réalisation pour J'accuse ont marqué la 45e cérémonie des César.

Adèle Haenel quitte la salle après le prix attribué à Roman Polanski

A la surprise générale, Roman Polanski, accusé de viol et d'agression sexuelle, a reçu le prix de la meilleure réalisation pour J’accuse, ce qui a provoqué le départ immédiat de l’actrice Adèle Haenel, suivie par la réalisatrice Céline Sciamma et toute l'équipe de Portrait de la jeune fille en feu."Distinguer Polanski revient à cracher au visage de toutes les victimes. Ça veut dire, 'ce n'est pas si grave de violer des femmes'", avait confié cette semaine Adèle Haenel, nommée dans la catégorie meilleure actrice, au New York Times.


"La honte", a lancé en partant la comédienne, symbole d'un nouvel élan de #MeToo en France depuis qu'elle a accusé le réalisateur Christophe Ruggia (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi