Cérémonie, dîner, fête… Comment vont se dérouler les mariages cette année ?

·2 min de lecture

Comme en 2020, la crise du coronavirus va très fortement perturber la saison des mariages cette année, au point de pousser certains couples à reporter cette célébration. Pour ceux qui choisiraient de maintenir ce rendez-vous dans les mois à venir, il faudra composer avec de nombreuses contraintes, comme l'explique sur Europe 1 l'avocat Roland Perez.

Le Covid-19 continue de sévir dans toute la France, avec plusieurs départements en situation de semi-confinement pour plusieurs semaines au moins. Mais, dans le même temps, la saison des mariages s’ouvre et de nombreux couples espèrent profiter des beaux jours pour se dire "oui", en partageant ce moment avec leurs proches. Mais que prévoit la loi pour la célébration et la fête des futurs mariés, compte tenu de la situation sanitaire ? Sur Europe 1, samedi, l'avocat Roland Perez fait le point sur ce qu'il est possible et impossible de faire.

Face au maire, il n'était pas possible, au départ, de dépasser la jauge de six personnes en incluant les mariés. Mathématiquement, le compte n’est pas bon si l’on additionne les parents du couple et les témoins, avec huit personnes a minima. On oublierait également les grands-parents, qui devraient rester dehors. Cela a changé, avec désormais une adaptation au lieu. Aujourd’hui, mon conseil est de négocier avec le maire en fonction de la taille de la salle des mariages.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation samedi 27 mars

Ni restaurant, ni salle de réception

Coté cérémonie religieuse, le nombre d’invités peut être élargi, à condition de respecter un protocole sanitaire strict, à savoir deux sièges libres entre chaque personne ou entité familiale. Seule une rangée sur deux doit être occupée, sans oublier les masques pour toute personne de plus de 11 ans.

Pour la fête à proprement parler, cela coince vraiment. ...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :