Céréales ukrainiennes : in extremis, l’accord prolongé jusqu’en mars 2023

Les parties prenantes ont renouvelé l'accord jusqu'en mars 2023.  - Credit:TOLGA BOZOGLU / MAXPPP / EPA/MAXPPP
Les parties prenantes ont renouvelé l'accord jusqu'en mars 2023. - Credit:TOLGA BOZOGLU / MAXPPP / EPA/MAXPPP

L'accord permettant les exportations de céréales ukrainiennes depuis les ports d'Ukraine a été reconduit pour les quatre mois d'hiver, levant les inquiétudes sur une possible crise alimentaire mondiale. L'Initiative sur les céréales en mer Noire expirait vendredi 18 novembre, à minuit. Trois des parties impliquées dans cet accord, la Turquie, l'Ukraine et les Nations unies, ont confirmé jeudi la poursuite de cette entente qui associe également la Russie.

« À la suite des pourparlers quadripartites organisés par la Turquie, l'accord sur le corridor céréalier de la mer Noire a été prolongé de 120 jours à compter du 19 novembre », a annoncé jeudi le président turc Recep Tayyip Erdogan dans un message sur Twitter. Le chef d'État turc, l'un des artisans de cet accord, a aussi fait valoir « l'importance et le bénéfice » de cet accord « pour l'approvisionnement et la sécurité alimentaire dans le monde, avec près de 500 bateaux et plus de 11 millions de tonnes de céréales et de produits alimentaires » livrés depuis l'été.

La Russie a confirmé jeudi la reconduite « sans aucun changement » de l'accord. « La partie russe autorise l'extension technique de “l'initiative de la mer Noire” sans aucun changement dans ses termes et sa portée », a déclaré la diplomatie russe dans un communiqué.

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a « salué » la nouvelle dans un communiqué transmis par le Centre de coordination conjointe (JCC) basé à Istanbul, qui supervise les mouve [...] Lire la suite