"Une céré-vomi" : Jean Dujardin cash sur la polémique des César

·1 min de lecture

L’été de Jean Dujardin s’annonce plutôt bien puisqu’il est à l’affiche de la comédie Présidents d’Anne Fontaine, qui sortira le 30 juin au cinéma et du film OSS 117 : Alerte rouge en Afrique Noire de Nicolas Bedos, en salle dès le 4 août prochain. Pour l’occasion, l’acteur de 49 ans a accordé une interview au Point, ce jeudi 24 juin, durant laquelle il revient sur le rôle de Nicolas Sarkozy, qu’il incarne à l’écran, mais pas seulement. Le mari de Nathalie Péchalat a également évoqué la polémique qui a éclaté en 2020 à cause du long-métrage J’accuse, de Roman Polanski. Pour rappel, il jouait dans ce dernier et endossait le personnage de Marie-Georges Picquart.

Auprès de nos confrères, Jean Dujardin est revenu sur l’ancienne cérémonie des César, marquée par la controverse vis-à-vis du réalisateur, accusé de viol sur une adolescente alors âgée de 13 ans. "C’était une ‘céré-vomi’. Comme on est capable d’en faire en France… Comme on est capable de ne jamais s’aimer", a lâché le comédien, sans mâcher ses mots. "Il n’y a plus aucune place pour la nuance, je ne rentre pas dans ce jeu", a-t-il enchaîné, sans chercher à s’étaler sur le sujet. "Le thème m’intéresse [L’Affaire Dreyfus, au cœur du long-métrage, NDLR], oui je trouve ça important de le faire, je suis resté droit dans mon film et, oui, on a eu raison de le faire", a-t-il poursuivi, décidé à ne pas perdre son temps avec les critiques, notamment de la part de féministes, qui avaient inondé la Toile.

"Après on dit : ‘les réseaux (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Elizabeth II sort son chéquier pour connaître la vérité sur Meghan Markle
VIDÉO - Axel Kahn face à la mort : cette magnifique déclaration d'amour qu'il n'oubliera jamais
Delphine Jubillar : oeillades salaces, insultes, pétard... Son mari Cédric malaisant lors de la marche en son honneur
INTERVIEW - Jean-Baptiste Boursier soutenu par sa femme : "J'aime savoir ce qu'elle pense"
PHOTOS - Yasmine Bleeth, ex-star d'Alerte à Malibu : plus personne ne la reconnaît

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles