Céline Dion révèle qu'elle n'a jamais eu de relation amoureuse depuis René

Invitée dans l’émission «Watch What Happens Live», Céline Dion s’est confiée à propos de sa vie sentimentale et a révélé qu’elle n’avait pas vécu de romance depuis la mort de son regretté époux René Angélil en 2016.

Personne n’a encore fait chavirer le cœur de Céline Dion. La chanteuse a évoqué le désert de sa vie sentimentale depuis la mort de René Angélil en janvier 2016, alors qu’elle était invitée dans l’émission américaine d’Andy Cohen «Watch What Happens Live», diffusée sur la chaîne Bravo, pour promouvoir son nouvel album «Courage» sorti le 15 novembre 2019.

Alors qu’un fan lui demande au téléphone si elle a eu l’occasion de rencontrer quelqu’un durant les trois années qui ont suivi la disparition de son époux, la Canadienne a répondu du tac au tac : «Je ne fais pas de rendez-vous galants. Je n’ai pas de petit ami. Ça ne veut pas dire que je ne trouverai plus personne dans ma vie. Si c’est le cas ça serait super, si ça ne l’est pas, ça sera aussi super, parce que je suis toujours amoureuse», a-t-elle commencé, en faisant référence à son défunt mari.

La star de 51 ans a ensuite tenu a expliquer la puissance de l’amour qu’elle a pu ressentir pour le père de son fils René-Charles (18 ans) et de ses jumeaux Eddy et Nelson (9 ans) : «Une fois que vous aimez de tout votre être, vous savez… J’ai vécu toute ma vie avec René, il est toujours avec moi. Je le vois à travers les yeux de mes enfants, chaque jour. Je suis une passionnée de la vie et j’ai tellement de chance d’avoir mes trois fils, mais je garde mes options ouvertes», a-t-elle ajouté.

Rumeurs de flirt avec Pepe Munoz

La célèbre interprète de «My Heart Will Go On» a par ailleurs précisé qu’elle n’était pas surprise des récentes rumeurs selon lesquelles elle aurait flirté son ami Pepe Munoz, s’amusant du fait que les tabloïds étaient «faits pour ça» : «On dirait qu’aujourd’hui, un homme ne peut pas vous tenir la main», a-t-elle dit, rappelant qu’elle avait dû justifier(...)

Lire la suite sur Paris Match

Cette vidéo peut également vous intéresser :