Céline Dion et Maurane fâchées ? Une productrice belge dément les affirmations de Matthieu Delormeau

« Il y a ce qu’on a devant la caméra et ce qu’il y a derrière ». En 2012, Matthieu Delormeau était l'un des animateurs phares de NRJ12. Devenu chroniqueur de Touche pas à mon poste et animateur de TPMP People, l'homme de télé a croisé nombre de stars dans sa carrière. A l'époque où il oeuvrait encore sur la 12, il avait animé l'émission spéciale We love Céline, dans laquelle Céline Dion était invitée. D'autres stars de la chanson avaient été conviées pour lui rendre hommage. Maurane et la chanteuse de My heart will go on devaient chanter en duo. La première voulait chanter en live et l'autre en play-back.« Maurane est arrivée et a dit : “Moi je veux chanter notre duo en live”. Et donc elle a dit aux techniciens : “Je veux du live”, raconte Matthieu Delormeau. Céline Dion est sortie de sa loge, elle est arrivée dans le couloir, on était plusieurs, dont moi et elle lui a dit : “Écoute-moi bien ma Maurane, ce que tu fais-là, ça ne se fait pas ! Pis c’est moi qui choisis ! Fais que ta chanson, on va la chanter-là parce que je n’ai plus le choix maintenant parce que t’as dit à tout le monde qu’on allait chanter en live. Mais là, ce que t’as fait, ça ne se fait pas, pis on ne se verra plus !” »

Mais en grande professionnelle, Céline Dion n’a rien laissé paraître quelques instants plus tard : « Oh ! Pas ma Maurane ? Mon Dieu, pas ma Maurane, t’es-tu là toi ? Oh ma Maurane, on va chanter L’amour ensemble ! », se serait-elle exclamée selon l'animateur télé alors que les caméras étaient

Retrouvez cet article sur Voici

VIDEO N’oubliez pas les paroles : avec 278 000 euros, Margaux a l'intention de faire un achat improbable
VIDEO La Grande Darka : comment une chroniqueuse a découvert qu'elle sortait avec un homme marié
PHOTO Astrid Nelsia et Matheus Vieira : leurs vacances en amoureux enchantent la Toile
PHOTO Selena Gomez : ce tatouage qui lui rappelle une journée très douloureuse
Brigitte Macron bientôt dans Quotidien ? Yann Barthès s’est rendu à l’Elysée pour négocier