Les célèbres moufles de Bernie Sanders bientôt pour "tout le monde"

·2 min de lecture

Jennifer Ellis, l'enseignante du Vermont, créatrice des moufles portées par Bernie Sanders lors de l'investiture de Joe Biden, a indiqué samedi avoir trouvé un fabricant pour répondre à la demande colossale née de l'engouement sur les réseaux sociaux.

Elles ont fait le tour du monde. Les moufles de Bernie Sanders, découvertes par le public lors de l'investiture de Joe Biden, vont pouvoir être commercialisées en grande quantité. Jennifer Ellis, créatrice de cette paire de gants portés par le sénateur du Vermont, a annoncé samedi 30 janvier avoir trouvé un fabricant pour répondre à la demande massive à travers le monde.

"J'ai une super nouvelle ! Je m'associe avec Teddy Bear dans le Vermont pour produire les moufles de Bernie pour TOUT LE MONDE !!", a indiqué Jennifer Ellis, samedi sur son compte Twitter, précisant qu'une partie des gains irait à une œuvre de charité.

"Je savais qu'il y avait un moyen de vous les procurer – et je l'ai trouvé !!", s'est exclamé l'enseignante, devenue subitement célèbre.

Cette enseignante de 42 ans menait, jusque-là, "une vie tranquille" dans sa petite ville d'Essex Junction, dans le Vermont. Fan du sénateur socialiste, écolo convaincue, elle lui avait envoyé une paire de moufles – en laine recyclée, doublées de tissu polaire fait de bouteilles en plastique également recyclées –, après sa défaite contre Hillary Clinton à la primaire démocrate pour la présidentielle 2016, pour le consoler. Elle savait, par une connaissance commune, qu'il les aimait bien, rien de plus.

Puis l'an dernier, lorsque "Bernie" tentait à nouveau sa chance pour la présidentielle, elle a appris qu'il avait prêté les moufles à quelqu'un qui avait froid aux mains. "J'ai été si touchée que je lui ai envoyé dix autres paires", a-t-elle expliqué à l'AFP.

Cela lui avait déjà valu un mini-buzz, mais sans comparaison avec celui qui l'entoure depuis le 20 janvier : son téléphone sonne sans arrêt, sa boîte mail a explosé. Et un nombre infini de mèmes – des images créées par les internautes, montrant le sénateur socialiste du Vermont, bientôt octogénaire, emmitouflé dans sa doudoune et ses moufles, superposées à La Cène de Léonard de Vinci ou d'autres célébrissimes tableaux se sont multipliées – ont enflammé les réseaux sociaux avec le hashtag #berniemittens et #berniemittensmemes.

"Beaucoup, beaucoup d'entre vous ont cherché à acheter une paire des ces superbes moufles. Malheureusement, je ne les fabrique plus vraiment. Mais je veux être sûre que vous en obteniez une paire", a expliqué l'enseignante dans une vidéo postée sur le site Internet de la firme Teddy Bear.

Jennifer Ellis a précisé à l'AFP avoir reçu quelque 13 000 mails de personnes désireuses d'acheter ces moufles. "Et pas juste une paire, ils en veulent beaucoup".

Avec AFP