Publicité

Le célèbre primatologue hollandais Frans de Waal est mort à l'âge de 75 ans

Il est celui qui a donné à voir les émotions et la conscience chez l'animal. Le primatologue Frans de Waal est mort à l'âge de 75 ans, ce dimanche 17 mars 2024, des suites d'un cancer. Installé aux États-Unis, ce scientifique néerlandais avait dédié sa vie à l'observation des singes, dans leur milieu naturel et en captivité.

Biologiste, éthologue, il était l'un des plus éminents primatologues. Frans de Waal a dédié des décennies à l'observation des grands singes dans leur milieu et en captivité, rappelle Lucile Gimberg, du service environnement de RFI. L'information de sa mort a été rendue publique ce dimanche.

Consacré par le magazine Time en 2007 comme « l'une des 100 personnes les plus influentes au monde », il est l'auteur d'une quinzaine d'ouvrages qui ont battu en brèche l'idée reçue selon laquelle les animaux, et notamment les primates, n'auraient pas d'émotions ni de conscience.

« Tous les primatologues vous parleront de la première fois qu'ils ont regardé dans les yeux un chimpanzé ou un orang-outan », confiait-il au journal Le Monde en 2022.

Si vous avez beaucoup de contacts avec ces individus, vous comprenez que la différence psychologique entre eux et vous est en fait très faible.

Frans de Waal fait sa première « découverte majeure » au zoo d'Arnhem, dans son pays, aux Pays-Bas : les chimpanzés se réconcilient après une dispute, constate-t-il.

Le biologiste passera ensuite sa vie à étudier les comportements des grands singes, et à raconter dans ses livres, traduits partout dans le monde, que ces derniers sont des êtres culturels et genrés.


Lire la suite sur RFI