Cette célèbre James Bond girl avec qui Jean-Paul Belmondo a vécu une histoire d'amour passionnelle

KEYSTONE-FRANCE/GAMMA RAPHO

Héros dès l’enfance

Pendant la Seconde Guerre mondiale, sa famille quitte Paris pour s’installer dans une demeure en pleine forêt de Rambouillet (Yvelines). Son père étant mobilisé, le petit Jean-Paul y reste seul avec sa mère, Madeleine, et son frère aîné, Alain. La nuit, il aide l’abbé du village voisin à rechercher les corps des pilotes alliés abattus par la défense antiaérienne (DCA) allemande, allant jusqu’à les porter dans le jardin du presbytère, afin de les enterrer dignement. Il n’a alors qu’une dizaine d’années.

Femmes, je vous aime

Dès son plus jeune âge, ce séducteur né s’intéresse à la gent féminine. Avec son frère, il se rend régulièrement dans l’atelier de son père, sculpteur : "On aimait bien y aller parce qu’on savait que l’on allait y voir les petits modèles. Alors, on passait demander quelque chose à papa, mine de rien, pour voir, et pour faire durer un peu la conversation. Il n’était pas dupe. Ça le faisait marrer." Plus tard, il tiendra dans ses bras quelques-unes des plus belles actrices, dont la célèbre James Bond girl Ursula Andress (James Bond 007 contre Docteur No, en 1962), avec qui il vivra huit ans d’histoire passionnelle.

Un acrobate intrépide

Bébel est un cascadeur dans l’âme : "Je ne trouverais pas agréable qu’un autre que moi se suspende en haut d’un building. Parce qu’à ce moment-là, je reste dans un fauteuil et je m’ennuie énormément. En plus, j’ai le go...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi