Le célèbre diamant Hope vient du plus profond de la Terre

Emma Hollen, Journaliste scientifique

Le diamant Hope est l'un des joyaux les plus célèbres au monde. Retaillé à partir du Bleu de France, un diamant de la Couronne acheté par Louis XIV, il a inspiré le « Cœur de l'océan », visible dans Titanic et compte aujourd'hui parmi les pièces du muséum d'Histoire naturelle de Washington. Il aurait même, selon certains dires, la réputation d'être maudit — des allégations qui n'ont rien de scientifique. De récentes analyses semblent indiquer que le diamant bleu aurait vu le jour dans les entrailles de la Terre, à une profondeur trois fois supérieure à la distance moyenne à laquelle se forment les autres diamants. Il serait en cela rejoint par Cullinan, le plus gros diamant brut jamais découvert et figurant parmi les joyaux de la Couronne britannique.

Le diamant Cullinan, figurant aujourd'hui parmi les joyaux de la Couronne britannique. © Wikimedia

Des diamants super profonds

« Nous avons examiné les premiers gros diamants provenant de façon sûre du manteau inférieur, à une distance de la surface bien plus importante que dans le cas d'autres diamants. Les résultats viennent en soutien des prédictions passées basées sur des pierres de plus petite taille, suggérant que les diamants aux propriétés similaires à ceux étudiés, dont le Cullinan et le Hope, sont des diamants super profonds », commente Evan Smith, de l'Institut géologique américain. Les diamants se forment sous des pressions intenses à l'intérieur du manteau terrestre. Tandis que la majorité d'entre eux naissent à la base des plaques continentales, à des profondeurs allant de 150 à 200 kilomètres, certains, plus rares, voient le jour plus profondément encore, là où le manteau se déplace lentement dans un mouvement de convection. 

Sur les traces du Hope

Le Hope est classé comme un diamant de type IIb, contenant du bore. C'est cet élément qui lui donne sa teinte bleutée caractéristique. Jusqu'à peu, les scientifiques avaient des doutes quant à la profondeur d'origine des types IIb, en particulier pour les...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura