Cédric Jubillar : rififi dans la prison où il a été incarcéré

·1 min de lecture

Un problème de taille. Depuis quelques semaines, la situation est tendue à la maison d'arrêt de Toulouse-Seysses, où Cédric Jubillar a été emprisonné dans l'attente de son audience reportée au 6 juillet. La colère des détenus est causée par l'installation à la mi-juin d'un brouilleur de téléphone comme le rapporte Le Dauphiné. Une technologie qui a pour objectif de couper le réseau des téléphones portables jetés aux prisonniers depuis l'extérieur des bâtiments par leur entourage. Sauf que cette nouveauté est loin de faire l'unanimité.

De nombreux prisonniers se plaignent de maux de tête, d'autres refusent de regagner leurs cellules. La mère de l'un d'entre eux a témoigné son inquiétude : "Je pense que les ondes du brouilleur ont des effets néfastes sur sa santé." Mais cette explication ne convainc pas le personnel pénitentiaire. Un surveillant a répliqué que "si les ondes étaient nocives, nous serions nous aussi malades", ce qui n'est pas le cas. Pour lui, la raison n'est autre que "désormais, s'ils veulent parler à leur entourage, ils doivent utiliser le téléphone de la cellule. Il est payant et sur écoute." Des gardiens ont donc été appelés en renfort pour ramener le calme.

Le 18 juin, Cédric Jubillar a été placé en détention, après sa mise en examen pour "homicide volontaire sur conjoint", six mois après la disparition de sa femme. Le mardi 29 juin, la justice a examiné l'appel du placement de détention provisoire, mais l'audience prévue à Toulouse a finalement été reportée (...)

Lire la suite sur le site de GALA

PHOTOS - Elizabeth II et Lady Penny, la "2e femme" du prince Philip, réunies et complices
Nolwenn Leroy et Benjamin Biolay : le duo inattendu de l'été
"La jambe gauche d'Emmanuel Macron" : cette fierté de Jean-Michel Blanquer
Julie Delpy face au harcèlement sexuel : « On a essayé de me pourrir la vie »
Léa Salamé a obtenu ce qu’elle voulait pour sa rentrée à la télé

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles