Cédric Jubillar : les rencontres secrètes entre sa compagne et son ex-codétenu

·1 min de lecture
Cédric Jubillar, principal suspect dans la disparition de son épouse Delphine.

Séverine L., en couple avec le principal suspect, a honoré six rendez-vous avec Marco, dont deux surveillés par les gendarmes, relate « Le Parisien ».

Cédric Jubillar, principal suspect dans la disparition de son épouse Delphine, est toujours détenu à la prison de Seysses, non loin de Toulouse. La mère de ses deux enfants, infirmière de nuit à Albi, n'a plus donné signe de vie depuis le 15 décembre 2020, à Cagnac-les-Mines. Mis en examen pour homicide par conjoint, l'artisan plaquiste de 34 ans continue de clamer son innocence. Il a pour autant glissé d'étranges confidences à son ex-codétenu, Marco, d'après des infos du Parisien lundi 10 janvier.

Placée en garde à vue le 15 décembre 2021, la nouvelle compagne de Cédric Jubillar est devenue une cible de l'enquête autour de cette affaire inextricable. D'après Le Parisien, entre le 13 octobre et le 6 décembre, Séverine L. aurait rencontré à six reprises l'ancien compagnon de cellule de Cédric Jubillar. Ce dernier, qui bénéficie de la présomption d'innocence, aurait avoué à son co-détenu avoir tué l'infirmière, dont le corps n'a pas été retrouvé. Les six rendez-vous secrets entre Marco et Séverine L. ont été rapportés aux gendarmes par l'ex-codétenu, dont deux ont été surveillés discrètement par ces mêmes enquêteurs. 

À LIRE AUSSI16 décembre 2020, la nuit où Delphine Jubillar a disparu

Un corps de ferme en question

Selon Marco, un Corse de 36 ans lourdement condamné, Cédric Jubillar aurait emmené sa nouvelle petite-amie à l'endroit où la dépouille de Delphine Jubillar se trouvait. Si la principale intéressée lui a confirmé avoir été mise dans la confidence, elle [...] 

Lire la suite

VIDÉO - Cagnac-les-Mines : marche en blanche en hommage à Delphine Jubillar, disparue il y a un an

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles