Cédric Jubillar en prison : rats, cafards, violence... Son quotidien infernal

·1 min de lecture

Cédric Jubillar est en détention provisoire à la prison de Seysses, près de Toulouse, depuis le 18 juin. La justice a refusé sa demande de remise en liberté et son avocat, Me Jean-Baptiste Alary, préfère attendre la prochaine audition de son client par les magistrats avant d'en formuler une nouvelle. En attendant, le meurtrier présumé de Delphine Jubillar – dont le corps n'a toujours pas été retrouvé – reste en prison. Les conditions de sa détention sont particulièrement difficiles. Outre le fait qu'il soit à l'isolement et ne puisse pas recevoir de visites, Cédric Jubillar subit l'état d'insalubrité de la maison d'arrêt de Seysses, qui a fait l'objet d'un signalement par le Contrôleur général des lieux de privation de liberté (CGLPL) ce mardi 13 juillet.

En plus de la surpopulation (898 détenus pour 482 places), qui exacerbe les tensions et provoque un climat de violence permanent, les détenus de la prison de Seysses vivent dans des conditions d'hygiène déplorables. Des punaises de lit et des cafards ont envahi les cellules. Les sanitaires sont sales et les sols jonchés de détritus. Dans l'espace de promenade, des rats courent au milieu des déchets. Dans son rapport, publié au Journal officiel, le CGLPL a ajouté des photos où l'on voit que même les détenus en situation de handicap ne sont pas pris en charge correctement.

Difficile de savoir dans quelles mesures Cédric Jubillar est confronté à tout cela. Son avocat Me Jean-Baptiste Alary a évoqué dans Femme Actuelle ces problèmes, (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Valérie Damidot émouvante sur la mort de son père : elle raconte leur dernier été
PHOTO - Stéphane Bern : ce talent caché qui séduit son compagnon Yori
PHOTO - Sylvie Vartan : sa fille Darina séduit les internautes avec son look estival
PHOTO - Bilal Hassani amoureux : il pose avec son compagnon au mariage de Nabilla
PHOTO - Brigitte Macron toujours aussi stylée en look kaki et baskets Louis Vuitton

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles