Cédric Jubillar bientôt remis en liberté ? Cette faille exploitée par son avocat

·1 min de lecture

L'affaire Jubillar, du nom de la jeune infirmière de 33 ans disparue en décembre dernier, pourrait prendre un nouveau tournant. Le 18 juin dernier, Cédric Jubillar a été placé en détention provisoire après sa mise en examen pour "homicide volontaire sur conjoint". Ce dernier a demandé sa remise en liberté et donc la levée de son placement en détention provisoire. Ce mardi 29 juin, à Toulouse, une demande a été examinée. Cédric Jubillar est arrivé dans un fourgon de l'administration pénitentiaire. Jean délavé et chemise blanche délavée aussi, le crâne rasé à blanc rapporte France Bleu. Afin de préparer au mieux leur plaidoirie, l'audience a finalement été reportée au mardi 6 juillet prochain, à la demande des avocats de Cédric Jubillar qui ont estimé n'avoir pas eu le temps de prendre connaissance de l’ensemble de la procédure, a indiqué Le Parisien. C'est à cette date que la cour d'appel de Toulouse statuera de sa remise en liberté jusqu'à son procès.

Ces derniers s'attachent déjà à déconstruire la défense. Maître Alexandre Martin dénonce "des arguments biaisés, fallacieux et pour certains complètement faux, ou du moins en contradiction avec d’autres éléments objectifs du dossier". Et d'ajouter à La Dépêche, il y a quelques jours : "dans un propos digne du café du commerce, M. le procureur a présenté à la France entière Cédric Jubillar comme un coupable. C'est une charge inadmissible, une conférence de presse scandaleuse en violation des règles de droit et de la déontologie." (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Kylian Mbappé « se sent coupable » après son penalty raté : un vrai cauchemar pour le chouchou des Bleus
VIDÉO - "Si Edouard Philippe décidait de se payer Emmanuel Macron" : cette menace pour 2022
Meghan Markle : son ex-mari Trevor Engelson donne de ses nouvelles... et il n'a jamais été aussi heureux
Diana aurait été "intimidée et déconcertée" par Meghan Markle : cet expert explique
VIDEO - "On s’en fiche !" : Pascal Praud agacé par un chroniqueur et ses soucis personnels

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles