Bygmalion : le procès en appel sur les frais de campagne de Nicolas Sarkozy s’ouvre à Paris

Nouveau rendez-vous judiciaire pour Nicolas Sarkozy. Le procès en appel de l’ex-chef de l’État et de douze autres prévenus dans le dossier dit « Bygmalion », sur le financement présumé illégal de la campagne présidentielle perdue de 2012, s’ouvre ce mercredi 8 novembre à Paris.

L’ancien président de la République, qui devrait être présent à l’ouverture de l’audience devant la cour d’appel de Paris, avait été condamné en septembre 2021 à un an de prison ferme pour avoir dépassé le plafond légal de dépenses de sa campagne. Il avait aussitôt annoncé son intention de faire appel, considérant « injuste » sa condamnation à la peine maximale alors prévue par la loi et promettant d’aller « jusqu’au bout ».

À lire aussi Nicolas Sarkozy doublement mis en examen après la rétractation de Takieddine

Contrairement à ses co prévenus, Nicolas Sarkozy n’est pas mis en cause pour le système de fausses factures lui-même, imaginé pour masquer l’explosion des dépenses de sa campagne (près de 43 millions d’euros, alors que le plafond légal était de 22,5 millions). Douze anciens cadres de la campagne, de l’UMP - aujourd’hui devenue Les Républicains - ou de la société Bygmalion, seront eux rejugés pour complicité de « financement illégal de campagne », faux, escroquerie, abus de confiance ou complicité de ces infractions.

Attendu à la barre le 23 novembre

Révélé deux ans après la défaite de Nicolas Sarkozy, le scandale avait entraîné des déflagrations politiques en série à droite. Au ...


Lire la suite sur ParisMatch