Buzzy Lee, fille de Steven Spielberg, publie "Spoiled Love", son premier album

Magali Rangin
·3 min de lecture

Après plusieurs EP, la fille de Steven Spielberg publie son premier album, Spoiled Love, et révèle à 30 ans, un talent et une voix singuliers.

Comme chez tous les "enfants de", on se prend à chercher sur son visage les traits de ses parents. La musicienne Buzzy Lee a beau se cacher derrière un pseudonyme, elle ne peut renier ses illustres parents, le cinéaste Steven Spielberg et l'actrice Kate Capshaw, héroïne d'Indiana Jones et le temple maudit.

C'est pourtant aux antipodes de ses célèbres parents, que la trentenaire s'épanouit aujourd'hui. Car Buzzy Lee alias Sasha Spielberg, vient de publier son premier album, un très joli disque aux influences électro et folk, intitulé Spoiled Love. Ce n'est pas sa première incursion dans la musique, Buzzy Lee a déjà sorti deux EP, le dernier Facepaint , est paru en 2018, année où elle a pris son nom de scène.

Des débuts d'actrice

Tombée dans le cinéma lorsqu'elle était petite, Buzzy Lee a évidemment commencé à faire quelques courtes apparitions dans les films de son père. Elle est ainsi au générique du Terminal en 2004, de Munich, l'année suivante, ou encore de Pentagon Papers. Mais elle ne tourne pas que pour son père. On la croise ainsi de façon fugace dans La Délicatesse, de David et Stéphane Foenkinos, avec Audrey Tautou et François Damiens, mais aussi dans différentes comédies romantiques américaines comme Le jour où je l'ai rencontrée (2011), ou In a Relationship en 2018.

Sa seule incursion dans Grey's Anatomy, la série dans laquelle sa demi-soeur la comédienne Jessica Capshaw a longtemps joué (de 2009 à 2018), est musicale. Elle a en effet interprété une version folk No Scrubs dans un épisode de la 12e saison.

"Mes chansons, c’est tout simplement moi, ma réalité, mes observations, mes chagrins, mes coups de cœur. J’apprécie de me glisser dans un personnage au cinéma, mais la musique me comble entièrement", explique-t-elle ainsi dans une interview aux Inrocks.

Un don précoce pour la musique

C'est ainsi la musique qui l'attire depuis toute petite. Elle a commencé à composer dès l'âge de 8 ans, influencée par ce qu'écoutaient ses parents, des chanteuses folk Lucinda Williams et Joni Mitchell aux Beatles, mais aussi l'un de ses frères Theo, fils adoptif de Kate Capshaw et Steven Spielberg, fan de punk, comme elle le confiait au Monde, en janvier dernier.

C'est avec son frère Theo - elle est issue d'une grande fratrie recomposée de sept frères et soeurs - qu'elle se lance réellement dans la musique dès 2013, livrant avec leur groupe Wardell, un premier EP intitulé Brother/Sisters.

Elle s'associera pour le suivant, Facepaint, en 2018, avec Nicolas Jaar, compositeur et producteur de la scène électro.

Enfant des réseaux sociaux

A l'aise sur un plateau de cinéma comme avec un micro, Buzzy Lee maîtrise tous les codes des réseaux sociaux, aussi à l'aise sur Vine, en son temps, que sur Snapchat où elle a créé en 2015 avec une autre "fille de", Emily Goldwyn, une serie, Literally Can't Even, racontant avec humour leurs déboires sentimentaux, ou sur Twitter ou TikTok. Elle livre ainsi sur son compte TikTok - @sashaspiel - un aperçu de son univers musical et de son humour corrosif et décalé. Prouvant là aussi qu'elle a su se faire une vraie place dans son encombrante famille.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :