Buzyn peut-elle vraiment sauver LaREM à Paris?

1 / 2

Buzyn peut-elle vraiment sauver LaREM à Paris?

"Les marcheurs sont comme des fous", entend-on depuis dimanche après-midi. Après le séisme politique déclenché par le désistement de Benjamin Griveaux en tant que chef de file de La République en marche pour les élections municipales à Paris, les troupes semblent rassérénées. Avant même sa chute, l'ex-porte-parole du gouvernement suscitait une déception de plus en enkystée et renforcée par les mauvais sondages.

Avec Agnès Buzyn, LaREM veut croire à la possibilité d'un nouveau départ, voire de l'inédit: qu'une candidate novice, lancée à moins d'un mois d'une échéance électorale, soit en capacité de retourner une situation devenue pour le moins délétère.

Ancienne ministre des Solidarités et de la Santé, identifiée à des thématiques sociales, plus à gauche, tout en paraissant en phase avec l'électorat bourgeois des arrondissements de l'ouest parisien, sensible aux sirènes du "parti de l'ordre" qu'a pu incarner le gouvernement lors de la crise des gilets jaunes... Agnès Buzyn est dotée, en apparence, de deux jambes complémentaires. L'archétype de la candidature macroniste.

  • Le noviciat

L'ex-ministre sera toutefois confrontée à plusieurs défis de taille, après s'être vu reprocher d'abandonner son poste en pleines crises hospitalière et du coronavirus. Le défi le plus évident est celui du noviciat politique, quand bien même Agnès Buzyn avait déjà été pressentie pour conduire la liste LaREM aux...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi