Quel but politique caché derrière l'allocution d'Emmanuel Macron ?

·1 min de lecture

Troisième dose, pass sanitaire, redressement économique du pays... L'allocution télévisée du président Emmanuel Macron, ce mardi soir, est attendue (ou redoutée) par une large majorité de Français. Le pays risque-t-il une cinquième vague épidémique ? Pour Nicolas Beytout, éditorialiste d'Europe 1, une telle prise de parole laisse penser que "l'heure est grave", mais la situation n'est pas aussi préoccupante qu'en juillet dernier.

"Booster" la vaccination

Rappelons-nous : la dernière fois que le chef de l’État s’était exprimé à 20 heures, sur toutes les chaînes de télé et la plupart des radios, c’était pour alerter sur la quatrième vague de Covid-19 qui menaçait de nous pourrir l’été, alors que les Français tardaient à se faire vacciner en masse. Mais non, cette fois, même si une cinquième vague est régulièrement évoquée dans la presse, la situation n’a pas du tout le même caractère de gravité ou d’urgence qu’il y a quatre mois.

Le but de cette allocution : donner un nouvel élan à la vaccination. "La campagne pour la troisième dose patine, alors qu'on sait avec certitude qu’elle est nécessaire pour protéger pleinement les plus fragiles. Il faut donc "booster" la vaccination, comme l’explique Richard Ferrand, le président de l’Assemblée nationale et proche d’Emmanuel Macron. Booster, oui, mais comment ?

En juillet dernier, le président de la République avait habilement joué sur le pass sanitaire pour booster la vaccination, en particulier celle des anti-vax. Parce que, mine de r...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles