Bussereau : « Macron, c’est le syndrome Simone Veil »

·1 min de lecture
Après 50 ans de militantisme, l'ancien ministre Dominique Bussereau s'apprête à tourner la page du monde politique.
Après 50 ans de militantisme, l'ancien ministre Dominique Bussereau s'apprête à tourner la page du monde politique.

Engagé depuis le début des années 1970, Dominique Bussereau a choisi de prendre sa retraite politique. Le 27 juillet, à 69 ans, il tirera sa révérence en quittant la présidence de l?Assemblée des départements de France (ADF), qu?il occupait depuis 2015. Pas question de s?éterniser et de faire le mandat de trop comme certains de ses collègues qui n?arrivent pas à lâcher prise. Après treize ans à la tête du département de la Charente-Maritime, l?ancien jeune giscardien, élu pour la première fois aux cantonales en 1985, a laissé sa place à une femme : Sylvie Marcilly, la maire de Fouras. Redoutable matou politique, il a goûté à tous les mandats locaux et servi dans plusieurs gouvernements : il a été ministre de 2002 à 2010 sans interruption. Proche de Jean-Pierre Raffarin et de Valérie Pécresse, il n?entend cependant pas disparaître des radars puisque la politique continue de le faire ronronner, et il compte bien donner son avis? Sur la présidentielle, mais pas seulement?

Le Point : Pourquoi avez-vous décidé de prendre votre retraite politique maintenant, à la veille d?une élection présidentielle ?

Dominique Bussereau : Je m?intéresse à la politique depuis la guerre d?Algérie, et cela m?a toujours passionné. Mais j?avais décidé depuis longtemps de ne plus avoir de mandat électif après l?âge de 70 ans. J?aurai 69 ans le 13 juillet, cela tombe bien. Je suis entré en politique jeune en adhérant aux Jeunes Républicains indépendants. Après 50 ans de militantisme et [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles