Burundi: les «putschistes» réfugiés à Kigali restent une épine dans les relations avec le Rwanda

AFP PHOTO / STEPHANIE AGLIETTI

Le Burundi déclare la frontière rouverte avec le Rwanda. C'est ce que le ministre burundais des Affaires étrangères a indiqué mardi 25 octobre lors d'une conférence de presse. Les relations se normalisent entre Bujumbura et Kigali. Reste un contentieux de taille, a estimé Albert Shingiro : le Rwanda n'a pas expulsé les opposants burundais accusés d'être les auteurs d'une tentative de putsch en 2015 contre l'ancien président Pierre Nkurunziza.


Lire la suite sur RFI