Burundi : l'ancien président Pierre Buyoya est mort

Par Le Point Afrique (avec AFP)
·1 min de lecture
Il y a trois semaines Pierre Buyoya avait démission de son poste de haut-représentant de l'Union africaine (UA) pour le Mali et le Sahel.
Il y a trois semaines Pierre Buyoya avait démission de son poste de haut-représentant de l'Union africaine (UA) pour le Mali et le Sahel.

Il y a tout juste une semaine, on apprenait l'hospitalisation de l'ancien président du Burundi dans un hôpital de Bamako, au Mali, où il résidait. Pierre Buyoya qui dirigea son pays entre 1987-1993 et 1996-2003 est décédé à Paris à l'âge de 71 ans du Covid-19, a-t-on appris vendredi auprès de plusieurs de ses proches. « Le président Pierre Buyoya est mort cette nuit à Paris. Il avait le Covid-19 », a déclaré à l'Agence France-Presse un membre de sa famille qui a requis l'anonymat.

La rumeur circulait depuis ce vendredi matin dans les médias burundais. En milieu de matinée, plusieurs autres proches ont confirmé le décès de celui qui a également occupé le poste de haut-représentant de l'Union africaine (UA) pour le Mali et le Sahel de 2012 à fin novembre 2020. M. Buyoya « avait été hospitalisé mercredi de la semaine passée (9 décembre, NDLR) dans un hôpital de Bamako où il avait été placé sous respirateur », a précisé à l'AFP le membre de sa famille. « Il a été évacué sur Paris hier », jeudi en début d'après-midi, « son avion a fait une escale et est arrivé en France dans la nuit. Il est décédé dans une ambulance qui l'amenait dans un hôpital parisien pour des soins », a précisé cette source.

Pierre Buyoya est l'un des rares chefs d'État africains à s'être retiré volontairement de la vie politique à deux reprises.

Lire aussi Burundi : les élections d'abord, le coronavirus après

Pierre Buyoya, un homme d'expérience

Militaire de carrière, Pierre Buyoya, Tutsi issu [...] Lire la suite