Une Burundaise en bikini dans un concours de beauté suscite le courroux du gouvernement

Photo: SteveRwanda, source: Wikipédia

Au Burundi, une jeune fille qui participe, en ce moment, au concours de beauté Miss Earth qui se déroule, à Manille, aux Philippines est dans le collimateur du ministère de la Jeunesse et de la Culture. Elle est accusée de dégrader la culture burundaise en posant en bikini, comme toutes les autres participantes du concours.

Ce n'est pas la première fois que ce ministère de la Jeunesse et de la Culture s’érige en gardien des bonnes mœurs. ll y a dix mois, il avait sévi après une polémique sur les réseaux sociaux, contre l'un des plus célèbres groupes de danse traditionnelle, Amagaba qui avait « osé » battre les Tambours sacrés du Burundi en costume cravate lors du festival « Buja sans tabou ».

Spectacle suspendu

En vain, les organisateurs du festival « Buja pour Bujumbura Sans Tabous » avaient expliqué, à l’époque, que cette exhibition cherchait à montrer comment deux cultures, traditionnelle et moderne, pouvaient se mélanger. Le festival n'avait duré qu'à peine 5 minutes, avant que les tambourinaires ne remettent leurs costumes traditionnels. Aussitôt, le ministre Ezéchiel Nibigira a suspendu ce festival et interdit le groupe Amagaba de tout spectacle, pendant six mois.

Cette fois, tout a commencé, il y a trois jours, lorsque les photos en bikini d'une jeune burundaise, Lauria Claudine Nzirumbaje qui participe en ce moment au concours de beauté "Miss Earth" à Manille, apparaissent sur les réseaux sociaux. Le débat est tout de suite lancé. Certains applaudissent des deux mains, alors que d'autres la vouent aux gémonies.

« Comportement déplorable »


Lire la suite sur RFI