Burn-out à l'école : comment repérer les risques pour les élèves

·1 min de lecture

De nombreuses recherches ont été menées sur le stress en milieu professionnel et ses conséquences sur la santé des travailleurs. Cette notion est aujourd'hui largement intégrée dans le cadre de la prévention des risques psycho-sociaux (RPS) au travail. Actuellement, l'idée que, dans le cadre scolaire, les élèves puissent également être soumis à ce type de risques commence à s'imposer. Hélène Romano, psychologue et chercheuse en psychopathologie a proposé en 2016 de les définir comme "toute source de stress en milieu scolaire, susceptible de nuire à l'élève sur le plan physique, psychologique, scolaire et ayant de possibles répercussions sur sa vie familiale et sociale".

Au collège et au lycée, les élèves sont soumis à de nombreux facteurs de stress : pression de la part des parents et des enseignants, charge de travail personnel, incertitude liée à l'orientation, conflits interpersonnels (harcèlement par exemple). Une étude de 2015 menée en France a montré que leur stress tendait à augmenter régulièrement, 17,1 % d'élèves se déclarant très stressés en sixième et jusqu'à 49,6 % en Terminale.

"

Comme dans le milieu professionnel, le burn-out des élèves affecte leur motivation, leur persévérance scolaire et leur santé mentale

"

Or, dans le milieu professionnel, il a été montré que le stress chronique pouvait engendrer un syndrome de burn-out. Celui-ci se caractérise par l'association entre un épuisement émotionnel et physique, une attitude cynique envers son activité et un sentim...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles