Burkini à Grenoble : Wauquiez déclare la guerre à Piolle

Laurent Wauquiez s'attaque à Éric Piolle. Image d'illustration.
Laurent Wauquiez s'attaque à Éric Piolle. Image d'illustration.

« Pas un centime des Auvergnats-Rhônalpins ne financera votre soumission à l'islamisme. » Laurent Wauquiez, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, a menacé ce lundi le maire de Grenoble de couper les subventions de la région si ce dernier venait à autoriser le burkini, un maillot de bain intégral porté par les femmes musulmanes, dans les piscines de sa ville. La majorité écologiste grenobloise va proposer une délibération le 16 mai prochain sur les règlements intérieurs des piscines municipales. Un texte qui prévoit notamment que seules « les tenues non prévues pour un strict usage de la baignade, les tenues non près du corps et plus longues que la mi-cuisse et les maillots de bain-short sont interdits ».

De son côté, Éric Piolle assume son choix : « Cela devrait être un non-sujet. Permettre à chacune de se rafraîchir, vêtue ou dévêtue, seins couverts ou seins nus, dans le cadre de la loi, c'est la base du service public. C'est l'égalité, tout simplement. Et c'est la grandeur de la France. » Et d'attaquer le président de région : « En France, la laïcité n'est le cheval de Troie, ni du racisme ni du sexisme. Si Laurent Wauquiez veut faire la chasse aux femmes voilées, qu'il l'assume : au lieu d'être obnubilé par les piscines de Grenoble, qu'il nous explique comment il va interdire aux femmes voilées l'accès aux TER de la région. »

À LIRE AUSSILa France et le voile : 30 ans de polémique

Interrogé ce mardi sur BFMTV, Laurent Wauquiez a dénoncé « une déc [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles