Burkini: Laurent Wauquiez menace le maire de Grenoble de couper les subventions de la région

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes fustige la "soumission à l'islamisme" d'Éric Piolle après ses propos sur la question du burkini dans les piscines municipales.

Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a dénoncé les prises de position du maire de Grenoble sur l'autorisation ou non du burkini dans les piscines municipales de la ville.

Dans une lettre adressée au président de la République, Éric Piolle entend veiller "à ce qu'aucun règlement intérieur d'aucun équipement public ne constitue une injonction ou une discrimination". L'édile semble donc aller dans le sens d'une autorisation de ce maillot de bain couvrant utilisé par des femmes musulmanes.

Une précédente passe d'armes en février

Éric Piolle avait déjà expliqué en février dernier que la majorité municipale de la ville s'était "engagée dans un processus de réflexion et de formation" au sujet de l'autorisation ou non du burkini dans les piscines de Grenoble.

Une position qui avait aussitôt fait réagir Laurent Wauquiez, reprochant alors à Éric Piolle de "soutenir la soumission islamiste qui est une insulte à la liberté des femmes". La question de l'autorisation ou non du burkini dans les piscines grenobloises doit être tranché lors d'un prochain conseil municipal le 16 mai prochain.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Présidentielle 2022: Laurent Wauquiez accuse Emmanuel Macron d’être “monarchique et dictateur”

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles