Burkina Faso: le Premier ministre veut diversifier les partenariats pour lutter contre le terrorisme

© Olympia de Maismont / AFP

Au Burkina Faso, le Premier ministre Apollinaire Joachim Kyelem de Tambela était face aux députés ce samedi pour sa déclaration de politique générale. Tout en remerciant certains partenaires voisins d’avoir facilité l’acquisition de matériels pour les forces armées, le Premier ministre a fustigé le comportement d’autres partenaires, sans les citer.

Avec notre correspondant à Ouagadougou, Yaya Boudani

Face aux députés, Apollinaire Joachim Kyelem de Tambela, le chef du gouvernement, a pointé du doigt le comportement de certains amis du Burkina Faso sur le plan militaire. Et il estime qu’il est temps de passer à la diversification des partenariats.

« Comment des pays, qui ont le contrôle de l’espace avec des moyens modernes de détection, ne peuvent-ils pas, si ce sont nos vrais amis, nous donner les renseignements nécessaires sur les agissements et les mouvements des terroristes », s’est-il indigné. Et d’ajouter : « Nous essayons, autant que possible, de diversifier nos partenariats. Mais il ne sera pas question de nous laisser dominer par un partenaire, quel qu’il soit ».

« Nous attendons de chacun de nos partenaires qu’ils soient loyaux. Nous pensons, peut-être à tort, que certains partenaires n’ont pas toujours été loyaux »

►À lire aussi: Burkina Faso: l'enrôlement contre le terrorisme continue, le gouvernement veut alléger les formalités

Mises au point


Lire la suite sur RFI