Burkina Faso: nouvelle manifestation contre la présence militaire française à Ouagadougou

© ISSOUF SANOGO/AFP

Au Burkina Faso, des dizaines de personnes ont manifesté dans les rues de la capitale contre la présence française dans le pays. Ils exigent le départ de l’ambassadeur de France.

Les manifestants ont occupé, pendant des heures, une partie du boulevard de l’indépendance où est située l’ambassade française. À coup de sifflets et de slogans hostiles à la France, les manifestants ont exigé l’annulation des accords de défense et de sécurité entre les deux pays.

« Il est temps pour la France et les autorités burkinabè d’annuler ces accords de défense et nous exigeons le départ de l’armée française du sol burkinabè » a martelé Lassané Sawadogo, coordonnateur du mouvement « La France doit partir ». Ces deux points figurent d’ailleurs sur la note transmise au niveau de l’ambassade.

Jets de pierre et gaz lacrymogène

Après la remise du message, certains manifestants ont insisté pour que le drapeau français soit retiré de son mat à l’intérieur de l’ambassade. Face à leur insistance, les forces de sécurité burkinabè ont fait usage de gaz lacrymogène pour les disperser. L’ambassade est restée sous la protection des policiers et gendarmes burkinabè.

Drapeaux russes entre les mains, les manifestants se sont ensuite rendus au camp militaire de Kamboinsin pour transmettre le même message aux soldats français de la force « Sabre », où la situation a également dégénéré. Aux jets de pierres de certains manifestants en colère, les soldats ont répondu par des tirs de gaz lacrymogène, selon le coordonnateur du mouvement « La France doit partir ». Les forces de sécurité burkinabè ont finalement dispersé les manifestants qui n’entendent pas abandonner leur lutte.


Lire la suite sur RFI