Burkina Faso : le ministère de la Défense lance un recrutement de milliers de soldats

·1 min de lecture

Prévu pour le mois de juin, l’opération de sélection est finalement ramenée pour le début du mois de mai. L’armée burkinabè fait face aux groupes armés qui mènent régulièrement des incursions dans plusieurs régions du pays en attaquant parfois les positions des forces de sécurité. La plus sanglante à ce jour a visé en novembre 2021 un détachement de gendarmerie à Inata, dans le Nord, faisant 53 morts. Ce nouveau recrutement viendra donc renforcer les rangs des équipes combattantes.

Avec notre correspondant à Ouagadougou, Yaya Boudani

Ce recrutement concerne 3 000 soldats du rang. En plus du contingent normal de 2 000 militaires, un millier de soldats seront recrutés à titre exceptionnel, selon le ministre de la Défense. Les sélections se feront dans chaque chef-lieu des treize régions administratives du Burkina Faso.

Initialement prévu pour le mois de juin, le recrutement est ramené du 4 au 31 mai. Confronté aux attaques jihadistes depuis 2015, les forces armées burkinabè sont en sous effectifs, surtout au niveau des unités combattantes, selon une source sécuritaire. « Ces nouveaux combattants apporteront du souffle à ceux qui sont sur le front et occuperont d’autres postes », fait savoir notre interlocuteur

Depuis la prise du pouvoir par le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration, le renforcement des effectifs est à l’ordre du jour. Le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, président de la transition, avait déjà rappelé les sous-officiers et militaires du rang admis à la retraite ces trois dernières années au titre de la réserve, « pour les besoins de la Nation ».

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles