Burkina Faso : le jour d’après

·1 min de lecture
Au lendemain du coup d'État au Burkina Faso qui a renversé le président Roch Marc Christian Kaboré, une manifestation de soutien aux putschistes a eu lieu mardi 25 janvier à Ouagadougou où le calme est revenu après des jours de tension.
Au lendemain du coup d'État au Burkina Faso qui a renversé le président Roch Marc Christian Kaboré, une manifestation de soutien aux putschistes a eu lieu mardi 25 janvier à Ouagadougou où le calme est revenu après des jours de tension.

Le soleil se lève sur Ouagadougou après une nuit calme de couvre-feu. Il est 8 heures, mardi 25 janvier 2022 et les habitants de la capitale burkinabè circulent comme à leur habitude pour se rendre sur leur lieu de travail. Aucune trace visible de la longue attente de la veille qui s'est achevée vers 17 heures par la déclaration des militaires mutins qui ont renversé le président Roch Kaboré et pris le pouvoir.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, les cris qui ont ponctué cette annonce sont dignes de ceux des supporteurs de foot lors d'une victoire des Étalons à un match de la CAN.

À LIRE AUSSIBurkina Faso : des nouvelles de l'ex-président Kaboré

Commerçants soulagés

Soumaïla, commerçant du centre-ville, se réjouit : « On est content avec les militaires, on veut que le pays revienne comme avant. Aujourd'hui, on ne peut plus aller au village, nous venons de Kaya, c'est compliqué. »

Pour les commerçants, l'annonce du coup d'État a été un soulagement. Cela faisait trois jours qu'ils avaient baissé leur rideau. L'attente du dénouement a été longue. Alors, ils apprécient de pouvoir enfin remettre leurs marchandises à l'étalage. « Dieu merci, le calme est revenu et l'activité a repris. Nous, tout ce qu'on souhaite, c'est de pouvoir circuler librement et que la paix revienne. On a besoin de paix. […] Maintenant que les militaires ont pris la main, on attend de voir ce qu'ils vont faire. »

À LIRE AUSSIMais où va le Burkina Faso ?

Soutien aux putschistes et défiance d [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles