Le Burkina Faso a "plus que jamais besoin de ses partenaires", estime le colonel Damiba

·1 min de lecture

Le chef de la junte au Burkina Faso, le colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba arrivé au pouvoir à la faveur d'un coup d'État militaire survenu lundi, a déclaré que son pays avait "plus que jamais besoin de ses partenaires". Des propos prononcés jeudi 27 janvier, à la veille d'un sommet de de la Communauté des États ouest-africains (Cédéao) qui pourrait déboucher sur l'adoption de sanctions contre le nouveau pouvoir burkinabè. Le décryptage avec Kalidou Sy, notre correspondant à Ouagadougou.

Dénonçant "un jeu politique sale" de Bamako, le Danemark a annoncé, jeudi 27 janvier, le rapatriement de sa centaine de soldats déployés au Mali, comme l'exigeait la junte malienne. Un nouveau coup dur pour la force européenne antijihadiste commandée par la France.

Le dialogue national en vue d'élections "libres et démocratiques", promis au Tchad dans les 18 mois au lendemain de la mort d'Idriss Déby Itno en avril 2021, prend encore du retard. Il a été repoussé jeudi de trois mois par la junte militaire. Invité de ce journal, Succès Masra, leader du parti les Transformateurs, était sur notre plateau pour réagir à ce report et évoquer la situation au Sahel.


Lire la suite

Lire aussi:
Mali : le Danemark va retirer ses troupes après une nouvelle demande de la junte
Burkina Faso : pour le chef de la junte, l'ordre constitutionnel sera rétabli une fois "les conditions réunies"
CAN-2022 : le programme des quarts de finale de la Coupe d'Afrique des nations

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles