Le Burkina Faso inaugure son premier centre de radiothérapie

·2 min de lecture

Avec une capacité de prise en charge de 1500 patients par an, ce centre permettra de traiter sur place plusieurs cas de cancers, notamment les cancers du col de l'utérus, de la prostate, du poumon, du rectum, de l'œsophage et de l'estomac selon le ministère de la Santé. Un centre de radiothérapie réalisé par l'Etat burkinabè avec l'appui de l'émir du Qatar, à travers le Fonds qatari pour le développement, pour un coût total de 7 milliards 700 millions de francs CFA.

Avec notre correspondant à Ouagadougou, Yaya Boudani

Ce centre de radiothérapie traitera plusieurs types de cancer, avec une capacité d’accueil de soixante patients par jour, selon le coordonnateur du projet Djakaridja Hema Ouattara.

« Nous avons une salle de curiethérapie, qui permettra de traiter le cancer du col de l’utérus, le cancer du sein, le cancer de la prostate… Ici, c’est un centre de radiothérapie qui permet de traiter tout type de cancer. En temps plein, on pourra traiter 60 patients par jour. »

Pour se soigner du cancer par la radiothérapie, les patients burkinabè étaient évacués hors du pays. Ce type traitement constitue la première cause d’évacuation sanitaire au Burkina Faso.

Même s’ils disent heureux de l’ouverture de ce nouveau centre, les patients se disent préoccupés par le cout du traitement. Professeur Nay Zongo, le professeur Nayi Zongo, représentant des bénéficiaires. « Les patients pourront-ils être privés par manque de moyens financiers malgré sa disponibilité au Burkina Faso, c’est en ce moment la préoccupation majeure de ses bénéficiaires. »

Présent à la cérémonie d’inauguration, le président Roch Marc Christian Kaboré promet qu’une attention particulière sera mise sur le cout des soins. « Une préoccupation qui a été évoquée, c’est la question financière. Nous avons instruit pour qu’une réflexion soit menée là-dessus afin de permettre aussi bien à ceux qui ont des moyens que ceux qui n’en ont pas de pouvoir se faire soigner dans ce centre. »

Ce premier centre de radiothérapie traitera par an, selon les prévisions, 1500 patients.