Burkina Faso: le Front patriotique appelle à l'éviction de la junte militaire au pouvoir

Selon le Front patriotique, un regroupement d'une trentaine d'organisation de la société civile et de partis politiques, la junte militaire au pouvoir au Burkina Faso est en mode marche arrière : il s'embourbe sur lui-même et enfonce le pays dans l'impasse. Le Front patriotique demande une refondation de l’armée burkinabè pour faire face au risque terroriste.

Avec notre correspondant à Ouagadougou, Yaya Boudani

Les responsables du Front patriotique étaient réunis face à la presse, samedi 17 septembre dans la capitale. Ils appellent à la mobilisation de toutes les forces vives, sans délai, pour une transition politique « légitime et souveraine ».

Selon Germain Nama, le coordonnateur du front, le projet conduit par le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, l'homme à la tête du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR, la junte militaire), ne mènera le Burkina Faso nulle part :

« La gestion politicienne de la crise terroriste, faite de mensonge d'État, de manipulation, d'affairisme et de corruption, se caractérise par une absence de stratégie politique. Le Front patriotique appelle à la mobilisation et à la responsabilisation de toutes les forces sociales. »


Lire la suite sur RFI