Burkina Faso: une embuscade contre des soldats fait une dizaine de morts à l’Est

AFP - OLYMPIA DE MAISMONT

Au Burkina Faso, une nouvelle attaque a visé les forces armées samedi 29 octobre dans l’est du pays. Un convoi qui se rendait à Natiaboani, situé à 45 km au sud de Fada N'Gourma a été la cible de cette attaque, qui a tué au moins 13 soldats, selon un bilan provisoire de sources sécuritaires. Les renforts sont sur place pour le ratissage.

Avec notre correspondant à Ouagadougou, Yaya Boudani

Cette nouvelle attaque à lieu dans l’après-midi du samedi. Les soldats avaient quitté Fada N’Gourma et se rendaient à Natiaboani pour la relève. Selon une source sur place, des civils et des volontaires pour la défense de la patrie - des supplétifs civils - faisaient partie du convoi et ont été la cible d’une attaque au niveau de la localité de Kikideni.

« L’alerte a été donnée par les soldats sur place qui demandaient un appui aérien », assure une source dans la capitale. « Nous sommes sous le choc », lance un habitant de la région.

Les assaillants portaient les mêmes types de tenues que les soldats burkinabè : « Ils sont venus dans la tenue léopard, la dotation des soldats burkinabé », assure notre source. « Ils se sont fondus dans le convoi et sont repartis avec du matériel », explique une source sécuritaire.


Lire la suite sur RFI