Le Burkina Faso se dote de sa première usine de production pharmaceutique

Propharm est la première entreprise de fabrication de médicaments génériques au Burkina Faso. (Image d'illustration).  - Credit:OLYMPIA DE MAISMONT / AFP
Propharm est la première entreprise de fabrication de médicaments génériques au Burkina Faso. (Image d'illustration). - Credit:OLYMPIA DE MAISMONT / AFP

Combien d'Ouagalais savent où se situe Googho ? « Très peu », révélerait probablement un sondage sur ce village excentré de Ouagadougou, la capitale, à seulement une vingtaine de kilomètres au sud. Mais à coup sûr, Googho devrait figurer parmi les plus importantes zones de références en matière de production pharmaceutique. La raison ? Ce village, encore peu habité, abrite l'usine de la Société de production pharmaceutique (Propharm), la toute première unité de fabrication de médicaments génériques du pays qui nourrit des ambitions sous-régionales. Coût total des investissements : 15 milliards de francs CFA, soit 22,8 millions d'euros. Un capital entièrement mobilisé par le secteur privé.

« Étant pharmacien assistant dans une pharmacie de Ouagadougou, j'avais constaté que le sérum salé Isotonique [eau + sel] et le sérum glucosé Isotonique [eau + sucre] étaient tous importés d'Inde ou de Chine, explique au Point Afrique le Dr Palingwendé Armel Coéfé, directeur général de Propharm, la société anonyme à l'initiative du projet. Je me suis demandé si en tant que pharmacien, nous ne pouvions pas trouver le moyen de produire cela sur place au lieu de faire venir des milliers de conteneurs par an d'Asie », poursuit-il.

À LIRE AUSSIAfrique : pourquoi l'industrie pharmaceutique est à investir

Une initiative entièrement privée et locale

Concrètement, le site s'étend sur une superficie de 1,5 hectare, avec dans l'enceinte principale une imposante bâtisse qui abrite déjà u [...] Lire la suite