Burkina Faso: Des attaquants armés tuent au moins 100 civils dans un village

·1 min de lecture

OUAGADOUGOU (Reuters) - Des assaillants armés ont tués une centaine de civils lors d'un raid nocturne contre un village du Nord du Burkina Faso, a annoncé samedi le gouvernement.

Les attaquants ont frappé le village de Solhan, dans la province du Yagha à la frontière ave le Niger, tuant des habitants et brûlant des maisons et le marché, a-t-il ajouté.

Le gouvernement a décrit les assaillants comme des terroristes, mais aucun groupe n'a revendiqué l'attaque meurtrière.

Les raids menés par des djihadistes liés à Al Qaïda et à l'Etat islamique dans la région du Sahel se sont multipliés depuis le début de l'année, en particulier au Burkina Faso, au Mali et au Niger, les civils payant le plus lourd tribut.

(Thiam Ndiaga et Alessandra Prentice, Gilles Guillaume pour la version française)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles