Burkina Faso: les activités de l'ONG Norwegian Refugee Council suspendues

·1 min de lecture

Au Burkina Faso, les autorités ont suspendu, jusqu'à nouvel ordre, les activités du Norwegian Refugee Council sur les sites de déplacés internes. Le pays compte plus de 1,4 million de personnes déplacées, selon les chiffres officiels. L'ONG est accusée de jeter le discrédit sur le gouvernement de Ouagadougou.

Dans un courrier circulant sur les réseaux sociaux, la ministre en charge de l'Action humanitaire justifie la suspension des activités de l'organisation, jusqu'à nouvel ordre. Hélène Marie Laurence Ilboudo Marchal évoque dans ce texte une « campagne de communication » de l'ONG et cite des interviews accordées à plusieurs médias.

Un communiqué de presse qui passe mal

Elle affirme que le Conseil norvégien pour les réfugiés tente de « discréditer le gouvernement » lorsqu'il explique notamment que les autorités refusent l'enregistrement des déplacés internes par les ONG.

Il y a moins d'un mois, dans un communiqué de presse, l'organisation évoquait des lenteurs dans l'enregistrement des personnes déplacées. Ces opérations menées par les autorités du Burkina Faso ralentissent leur accès à une aide adéquate. L'organisation proposait donc que des ONG puissent participer à ces opérations, pour accélérer les processus.

Vendredi 1er octobre, le Conseil norvégien pour les réfugiés expliquait avoir effectivement suspendu ses activités, sur toute l'étendue du territoire burkinabè, comme les autorités burkinabès le lui ont demandé, en début de semaine. L'ONG affirme vouloir mener des discussions avec le gouvernement burkinabè, pour pouvoir reprendre ses activités humanitaires.

Sollicitées par RFI, les autorités burkinabès n'ont pas souhaité s'exprimer sur cette suspension.

►À lire aussi : Au Burkina Faso, le nombre de personnes fuyant les violences atteint un niveau sans précédent

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles