La Bundesliga reprend, un crash-test scruté de près par le football mondial

Vincent Gibert / Le HuffPost avec AFP
Une vue aérienne du Signal Iduna Park à Dortmund, le 8 mai 2020.

FOOTBALL - Si le championnat de Biélorussie est rapidement devenu l’attraction footballistique du confinement -et notamment des parieurs-, car il ne s’est pas arrêté durant la pandémie de coronavirus, les fans de ballon rond vont pouvoir se tourner à partir de ce week-end vers un championnat d’un tout autre calibre.

La Bundesliga est en effet le premier grand championnat européen à reprendre ce samedi 16 mai, avec notamment le prestigieux derby de la Ruhr entre Dortmund et Schalke (15h30), alors que la Premier League (Angleterre), la Liga (Espagne) et la Serie A (Italie) réfléchissent toujours à une date de retour, et que la Ligue 1 (France) a jeté l’éponge depuis fin avril.

En Allemagne, le coup d’envoi de cinq matches de Bundesliga été donné dans des stades, à huis clos. Le Bayern Munich, leader avec quatre points d’avance, n’entre en lice que dimanche à Berlin contre l’Union.

Cette reprise, sans spectateurs et sous la contrainte d’un protocole sanitaire très rigoureux, sera forcément scrutée partout dans le monde et pourrait faire office de “cobaye” ou “crash-test” pour les autres grands championnats désireux de reprendre.

Tous les observateurs attendent en effet de voir à quoi va ressembler un match de football professionnel en temps de pandémie. Si le match à huis clos n’est pas une nouveauté en soi -quelques rencontres se disputent chaque saison de cette manière, comme PSG-Dortmund le 11 mars dernier-, tout le monde attend surtout de voir comment les joueurs vont se comporter sur le terrain, avec le protocole complet décrit dans le tweet de l’AFP ci-dessous.

Retrouvez cet article sur le Huffington Post