En Bulgarie, un village musulman perpétue un mystérieux rite nuptial

Derrière son maquillage blanc parsemé de fleurs, Nefie Eminkova garde les paupières closes le temps de la procession nuptiale. La minorité musulmane Pomak a préservé ses traditions malgré les politiques d'assimilation endurées du temps du communisme.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles