Bulgarie : des soldats américains s'introduisent par erreur dans une usine d'huile d'olive

·3 min de lecture
Suite à une erreur d'orientation, des soldats américains prennent d'assaut une usine d'huile d'olive

Apparemment dû à une erreur d'orientation, l'incident a provoqué une crispation diplomatique entre les États-Unis et leur allié bulgare.

Les employés ont eu la frayeur de leur vie. Le 11 mai dernier, un exercice militaire de grande ampleur organisé en Europe par dix pays membres de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (Otan) a donné lieu à un fâcheux quiproquo, lorsque des soldats américains se sont retrouvés à prendre d'assaut un bâtiment qui n'aurait pas dû l'être, en l'occurrence une usine où travaillaient plusieurs dizaines d'ouvriers.

C'est en Bulgarie, à proximité de l’aéroport de Cheshnegirovo, que l'incident s'est produit. "Les militaires devaient sauter en parachute sur un aérodrome, avant de se déplacer pour entrer et 'nettoyer' certains bâtiments et bunkers dans les environs", décrit l'armée américaine dans un communiqué relayé par Ouest France.

"Ils étaient lourdement armés et ont ordonné à nos employés de s’asseoir"

Une fois au sol, cependant, un détachement de soldats s'est trompé de cible et s'est introduit dans une usine d'huile d'olive qui n'avait rien à voir avec l'exercice. "Vers 13h30, sept soldats américains ont sauté par-dessus la clôture et sont entrés dans l’usine, raconte Bozhidar Dimitrov, le fils du propriétaire de la manufacture, cité par Ouest France. Ils étaient lourdement armés et ont ordonné à nos employés de s’asseoir. Tout le monde était terrifié. Les soldats ont fouillé tous les locaux, puis sont repartis par où ils étaient entrés."

"C’était comme dans un film, ajoute Bozhidar Dimitrov. Avec mon père, nous étions sous le choc. On a rassuré les salariés mais ce n’est pas simple de retrouver son calme après avoir vécu une telle chose. Nous n’avons rien contre les exercices militaires, mais personne n’était au courant d’une intervention de ce genre dans l’usine." Suite à cette effrayante intrusion, captée par les caméras de vidéo-surveillance, la société détenant l'usine a déposé une plainte, principalement pour éviter "que l’histoire se répète".

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le président bulgare rappelle à l'ordre son allié américain

Très médiatisée en Bulgarie, cette boulette de l'allié militaire américain a provoqué la colère du président Rumen Radev qui s'en est indigné publiquement. "Il est inadmissible que la vie de citoyens bulgares soit perturbée et mise en danger par des formations militaires, qu’elles soient bulgares ou appartenant à une armée étrangère", a ainsi affirmé le chef d'État, toujours cité par Ouest France.

"Les exercices avec nos alliés sur le territoire de la Bulgarie doivent contribuer à renforcer la sécurité et la confiance dans la défense collective, et non engendrer des tensions", a également rappelé Rumen Radev. De son côté, l'armée américaine a rapidement présenté des excuses officielles et promis qu'elle allait "mettre en place des procédures rigoureuses pour définir clairement (ses) zones d'entraînement", afin d'éviter que ce type d'erreur se reproduise.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles