Publicité

La Bulgarie et la Roumanie mettent un pied dans l'espace Schengen

La Roumanie et la Bulgarie ont officiellement fait leur entrée dimanche dans l'espace Schengen, l'espace de libre circulation européen créé en 1985. Mais ces deux nouvelles adhésions restent partielles et ne s'appliquent pas encore aux frontières terrestres.

Après 13 ans d'attente, les voilà enfin dans l'espace Schengen. La Roumanie et la Bulgarie ont officiellement fait leur entrée à minuit heure locale (22 h GMT) dans cette vaste zone de libre circulation, à l'exception notable des frontières terrestres.

Sur les routes, les contrôles seront pour l'heure maintenus, au grand dam des chauffeurs routiers. La faute au veto de l'Autriche, seul pays réfractaire dans l'UE par peur d'un afflux de demandeurs d'asile.

Malgré cette adhésion partielle, limitée donc aux aéroports et aux ports maritimes, l'étape a une forte valeur symbolique.

"Il s'agit d'un grand succès pour les deux pays", a déclaré la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen dans un communiqué.

"Le moment est historique pour l'espace Schengen, le plus grand espace de libre circulation au monde. Ensemble, nous construisons une Europe plus forte et plus unie pour tous nos citoyens", a-t-elle affirmé.

Car il faut montrer patte blanche pour espérer lever les réticences de Vienne.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
À la frontière franco-italienne, moins de migrants refoulés depuis une décision du Conseil d'État
La Roumanie et la Bulgarie aux portes de l'espace Schengen
Espace Schengen : la Croatie intégrée, la Bulgarie et la Roumanie rejetées