Bulgarie: Proposition de gouvernement retirée, de nouvelles élections se profilent

·1 min de lecture
BULGARIE: PROPOSITION DE GOUVERNEMENT RETIRÉE, DE NOUVELLES ÉLECTIONS SE PROFILENT

SOFIA (Reuters) - Les parlementaires bulgares ont voté jeudi en faveur du retrait de la proposition de gouvernement formulée par le parti anti-système de Stanislav Trifonov, conduisant ainsi le pays vers un troisième probable rendez-vous électoral cette année.

Le parti ITN ("Un tel peuple existe") de l'animateur et chanteur pop-folk "Slavi" Trifonov a remporté de justesse les élections législatives anticipées le 11 juillet dernier, mettant un terme à près d'une décennie de pouvoir du centre-droit mené par le Premier ministre sortant Boïko Borissov.

Soutenu par des électeurs en colère face à la corruption qui gangrène l'État le plus pauvre de l'Union européenne, ITN a cependant renoncé mardi, suivant des désaccords avec des alliés potentiels, à diriger un gouvernement minoritaire.

Le Parlement a reconnu au cours d'un vote sans précédent que le parti avait échoué à former un cabinet après que son premier ministre désigné, Plamen Nikolov, a retiré sa nomination.

Cette décision permet au président bulgare Roumen Radev de demander au deuxième plus grand parti du pays, GERB ("Citoyens pour le développement européen de la Bulgarie"), d'essayer de former un gouvernement, une proposition toutefois refusée par la formation de Boïko Borissov.

La constitution bulgare permet à un autre parti, choisi par le président, de tenter un troisième essai pour former un gouvernement, mais les analystes doutent de ses chances de réussite.

Des sondages d'opinion récents ont révélé que la tenue d'élections pour la troisième fois cette année pourrait conduire à nouveau à un Parlement bulgare fragmenté, qui aura des difficultés à former un gouvernement permanent.

(Reportage Tsvetelia Tsolova, version française Juliette Portala, édité par Blandine Hénault)